Censure durant la seconde guerre mondiale
(1 septembre 1939 – 8 mai 1945)
RemonterSommaire
    Durant les deux guerres, l'autorité tant civile que militaire des pays belligérants a exercé un contrôle des correspondances. Bien que n'étant pas à proprement parler des marques apposées par les services postaux, les marques de censure apparaissent sur de nombreux plis. Les correspondances étaient non seulement censurées au Congo belge mais également par les autorités anglaises, françaises, voire allemandes lorsqu'elles étaient destinées à l'étranger.

Censure civile belge
    La Belgique n'est entrée en guerre avec l'Allemagne que le 10 mai 1940. Après 18 jours l'armée capitulait et le Gouvernement se dispersait. C'était au Gouverneur Général qu'il revenait de décider de quel côté la Colonie se rangerait. Il instaure la censure au Congo dès le 17 mai 1940 par son ordonnance 75/P.T (modifiée par l'ordonnance 102/P.T. du 6 mars 1941). Les arrêtés d’exécution devaient être pris par les gouverneurs des provinces. On ne trouve pas trace, dans les publications administratives, d’un arrêté d’exécution concernant la censure des correspondances des personnes européennes et asiatiques pour les provinces de Lusambo et d’Élisabethville ainsi que pour le Ruanda-Urundi.
    Bien que la guerre soit terminée depuis le 8 mai 1945, ce n'est qu'en date du 9 janvier 1946 que la censure est officiellement supprimée.
    La censure a été appliquée avec souplesse. Beaucoup de plis portent seulement la griffe « Censure Congo belge » sans avoir été ouverts. Dans les petits bureaux de censure, où tous les Européens se connaissent, l’adresse de l’expéditeur a souvent convaincu le censeur que tout contrôle est superflu. Il en a été de même pour le courrier des grosses sociétés.
    Eu égard à la souplesse de la censure au Congo, dont les Alliés étaient parfaitement conscients, le courrier était presque toujours censuré par les Britanniques en Grande-Bretagne ou dans une de leurs colonies.
La censure s'appliquait tant au courrier intérieur qu'au courrier vers l'étranger.


Lettre échangée entre indigènes en service intérieur : expédiée le 26 février 1942 cette lettre est censurée le lendemain et parvient à Gumba-Mobeka le 4 mars.

Les marques de censure sont essentiellement de deux types :
bandes de censure imprimées - Le censeur était identifié grâce à un nombre qu'il indiquait (s'il ne l'oubliait pas) près de la bande de censure.

griffes linéaires
générales de différentes longueurs :
censure2/censur203.jpg
spécifiques au bureau :
Albertville
censure222
Buta



Lettre par avion vers la Grande Bretagne expédiée de Buta le 23 avril 1942 où est apposée la griffe de censure du bureau.
Elle est censurée à nouveau et ouverte à Stanleyville le 1er mai. En haut à gauche la langue dans laquelle la lettre est écrite pour qu'elle soit dirigée vers le censeur compétent : le 1.

Elisabethville


Irumu


Sigle C. R.
Une marque « C. R. » de dimensions approximatives 39 x 18 mm a été appliquée en bleu ou noir au verso de plis partant, arrivant ou transitant par Élisabethville de mars à août 1941. « C. R. » serait l’abréviation de Censure Released ou exonéré de censure. Un postier de la Rhodésie du Nord, toute proche d’Élisabethville, avait sans doute prêté un cachet anglo-saxon à son collègue belge y tenant un bureau spécialement destiné aux envois à destination ou en provenance de l’étranger. Il est certain que les lettres portant ce sigle n’ont pas été ouvertes par les censeurs belges.

Il existait un deuxième cachet, si beau, se trouvant sur un pli philatélique.
CR2

Office anglais
Quelques lettres du début de la guerre (avril 40) ont été refoulées par un "office anglais" (La poste anglaise ?) qui se trouvait, semble t'il, à Léopoldville. Office anglais sur territoire belge? Pour quelle raison? Les lettres n'ont pas été ouvertes.
censangl1 censangl-2
Les deux griffes diffèrent par le e de envoyeur qui manque dans la seconde. (Coll. Lindekens)

Censure militaire

../../Pictures/censure_2/trcol.jpg 

Censure étrangère
Indépendamment de la censure belge, le courrier destiné à l'étranger ou transitant par des pays étrangers y subissait la censure.
censure2/censur206.jpg
censure2/censur207.jpgcensure2/censur216.jpgcensure2/censur209.jpg
Brazzaville                     Younde                    Gabon
censure2/censur208.jpg

Censure anglaise

Censure française

Censure allemande
  censure2/censur210.jpg

  censure2/censur212.jpg

 Censure soudanaise

Censure sud africaine

 Censure égyptienne
censure2/censur213.jpgcensure2/censur214.jpgcensure2/censur215.jpg




Le courrier entrant était également censuré à l'étranger et au Congo.
 

Carte postale en provenance du Grand Duché de Luxembourg pour le Ruanda-Urundi.
Postée à Luxembourg le 25 août 1940, elle est censurée par les Allemands à Cologne, prend le chemin de l'Angola, passe par Dilolo le 25 octobre et par Kindu le 5 novembre.
censure2/censur1.jp
Lettre en provenance des Etats-Unis censurée à Léopoldville le 1er octobre 1940